Voici pourquoi la Suisse a rejeté la pétition pour déclarer Paul BIYA <>

Le conseil du Canton de Genève a voté, vendredi, la pétition lancée par le député Sylvain Thevoz pour interdire la venue du chef de l’Etat camerounais sur son sol. Sans succès.

Le président camerounais, Paul Biya, est toujours le bienvenu sur le territoire Suisse. Le conseil du Canton de Genève a voté, vendredi, la pétition lancée par le député helvète Sylvain Thevoz pour interdire la venue du dirigeant africain sur son sol.

Les résultats du vote ont penché en faveur du chef de l’Etat camerounais après que le Parlement ait voté : 43 voix pour et 27 contre pour la pétition visant à  déclarer « persona non grata » Paul Biya. L’information est d’Emma Farge, la correspondance de Reuters dans ce pays.

Une pétition rejetée par la Droite

On en sait un peu plus sur les raisons de ce nouveau refus. « La pétition pour déclarer Paul Biya persona non grata a été refusée par la droite qui n’a pas perçu l’intérêt pour Genève de condamner ces pratiques de vol et de recel de biens mal acquis. Mais l’écho politique a été important, et ces pratiques d’un autre temps condamnées », explique le député au Grand conseil, samedi 3 octobre 2020, dans un tweet.

Le Rapport de la commission des pétitions chargée d’étudier la pétition pour que Genève déclare Paul Biya persona non grata a été présenté par madame Lena Strasser.  La pétition, lancée en juin 2019 par Sylvain Thévoz à la suite de la plainte pour violences déposée contre des hommes du service de sécurité du chef de l’État camerounais par Adrian Krause, un journaliste de la Radiotélévision Suisse (RTS), avait déjà recueilli près de 15 000 signatures.

L’incident de Genève

Le journaliste  de RTS couvrait une manifestation d’activistes camerounais hostiles à Paul Biya, qui tentaient de pénétrer dans l’hôtel Intercontinental de Genève, où résidaient le président et sa suite, quand six des gardes du corps du chef de l’État s’en sont pris à lui.

Le président camerounais ne s’est plus rendu dans en Suisse depuis cet incident. Ce pays d’Europe est pourtant l’un des pays préférés de Paul Biya. Il y passe plusieurs mois chaque année. La première dame Chantal Biya serait depuis quelques semaines à l’hôtel Intercontinental à Genève. Les éléments de la Brigade anti-sardinard (BAS) compte la déloger des lieux ce samedi 03 octobre 2020.

Sillon PANAFRICAIN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

L’armée algérienne

mar Oct 6 , 2020
L’armée algérienne dément catégoriquement avoir «annexé» une région du Mali Source: Sputnik france L’armée algérienne a fermement réfuté «les allégations tendancieuses» faisant état d’une incursion de ses éléments dans la région malienne d’In Khalil, à la frontière sud de l’Algérie, informe un communiqué du ministère de la Défense, dont Sputnik […]