Afrique et Culture: 𝑺𝑷𝑰𝑹𝑰𝑻𝑼𝑨𝑳𝑰𝑻𝑬 𝑬𝑻 𝑹𝑬𝑳𝑰𝑮𝑰𝑶𝑵 𝑪𝑯𝑬𝒁 𝑳𝑬𝑺 𝑩𝑨𝑴𝑰𝑳𝑬𝑲𝑬. 14-07-21

Afrique et Culture: 𝑺𝑷𝑰𝑹𝑰𝑻𝑼𝑨𝑳𝑰𝑻𝑬 𝑬𝑻 𝑹𝑬𝑳𝑰𝑮𝑰𝑶𝑵 𝑪𝑯𝑬𝒁 𝑳𝑬𝑺 𝑩𝑨𝑴𝑰𝑳𝑬𝑲𝑬. 14-07-21

𝗟𝗘𝗦 𝗣𝗥𝗜𝗘𝗥𝗘𝗦

La prière chez Les bamilékés ne se récite pas en générale, elle se vit.
Les bamilékés ne croient pas qu’un méchant peut devenir bon tout simplement en priant Dieu. Ils pensent que chaque être né étant déjà bon, il lui suffit juste de marcher sur le chemin et il deviendra Ancêtre.

Dieu, les Ancêtres et la prière ne se dissocient pas du quotidien des Hommes et des femmes. Tout acte se pose en rendant grâce àDieu, toute chose se fait au nom de Dieu.

Pour se faire, les enfants portent
généralement des noms qui renvoient toujours à Dieu le créateur. Siping, Sije, Sikapin, Sikati, Simo, Siewe, Masimo,…ayant réussi un exploit par exemple, le prochain fils s’appellera Guepinsi, (Merci à Dieu)…bref Dieu est vécu et non chanté.

Le bamiléké ne demande jamais à Dieu de lui donner quelque chose, car il lui a donné toutes les possibilités depuis la création. Et le travail quotidien est la première forme de prière qui permet à Dieu de contribuer aux efforts fournis par les Hommes. D’autres formes de prière pratiques sont : la ténacité, l’endurance, la
patience, la tolérance, la non violence, la générosité….Si vous observez cette forme
de vie, Dieu a déjà écouté vos prières et vous ne manquerez jamais de rien.

Il revient par ailleurs lors des cérémonies et des rituels qu’on demande à Dieu d’intervenir pour une clairvoyance, une vérité, un Cadi, un sort ou autres pratique médicinales…

Qu’à cela ne tienne, lors des cultes on entend des prières élevées vers Dieu ainsi que des chants de louange. Ceci est plus connu lors des cultes funéraires.

(Institut BINAM)
pour le https://sillonpanafricain.net/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
2 + 18 =