Warning: is_readable(): open_basedir restriction in effect. File(/includes/fbwpml.php) is not within the allowed path(s): (/htdocs:/var/www/sillonpanafricain.net/htdocs:/var/www/sillonpanafricain.net/tmp:/var/www/sillonpanafricain.net/exec_dir:/var/www/sillonpanafricain.net/php-session:/var/lib/lws/:/usr/base/var/lib/lws:/var/lib/apps/:/usr/base/var/lib/apps:/htdocs:/tmp:/exec_dir:/php-session:/usr/share/php:/etc/pki/tls/certs:/etc/ssl/certs:/var/www/sillonpanafricain.net/log/access.log:/var/www/sillonpanafricain.net/log/access.log:/var/www/sillonpanafricain.net/log/error.log:/var/www/sillonpanafricain.net/log/error.log) in /htdocs/wp-content/plugins/facebook-for-woocommerce/includes/Integrations/Integrations.php on line 61

Warning: is_readable(): open_basedir restriction in effect. File(/includes/Integrations/Bookings.php) is not within the allowed path(s): (/htdocs:/var/www/sillonpanafricain.net/htdocs:/var/www/sillonpanafricain.net/tmp:/var/www/sillonpanafricain.net/exec_dir:/var/www/sillonpanafricain.net/php-session:/var/lib/lws/:/usr/base/var/lib/lws:/var/lib/apps/:/usr/base/var/lib/apps:/htdocs:/tmp:/exec_dir:/php-session:/usr/share/php:/etc/pki/tls/certs:/etc/ssl/certs:/var/www/sillonpanafricain.net/log/access.log:/var/www/sillonpanafricain.net/log/access.log:/var/www/sillonpanafricain.net/log/error.log:/var/www/sillonpanafricain.net/log/error.log) in /htdocs/wp-content/plugins/facebook-for-woocommerce/includes/Integrations/Integrations.php on line 61
Cameroun / Portrait- Flaubert Taboué: le juriste devenu conservateur culturel - Sillon Panafricain

Cameroun / Portrait- Flaubert Taboué: le juriste devenu conservateur culturel

Cameroun / Portrait- Flaubert Taboué: le juriste devenu conservateur culturel
Flaubert Taboué Nouayé

Après le musée de la chefferie Bandjoun, le projet Route des chefferies, il a déposé ses valises à la Fondation Gacha à Bangoulap. Depuis deux ans déjà, il est directeur du musée des civilisations de Dschang.Un nouveau tournant dans la trajectoire professionnelle de Flaubert Taboué Nouayé. Ce mois de février 2021, il s’est mobiliser pour donner du tonus au festival culturel Kouna Week à Dschang. Pour lui, c’était une manière de contribuer à décomplexer les originaires de la Menoua… C’est presque un retour à la case de départ. Car il y a quelques années…, le conservateur culturel a dit ses adieux au projet de la Route des chefferies (Rdc) à Dschang. Quelques jours après, il a déposé ses valises à la Fondation Gatcha, une organisation non gouvernementale basée à Bangoulap prés de Bangangté. En fait, comme nouveau Directeur du Centre des Culturels Jean Louis Dumas de l’ONG Fondation Jean Félicien Gacha sis à Bangoulap à l’Ouest du Cameroun, il a brillé par de nombreuses innovations pour valoriser le patrimoine culturel africain. Flaubert Taboué entend désormais, à partir de là, «donner suffisamment de visibilité national et international à l’action que les professionnels de patrimoine que nous sommes réalisons ici au niveau du Cameroun, notamment dans l’accompagnement des populations à la prise en compte du patrimoine comme un élément important du levier de notre développement.» La Conservation et la valorisation du Patrimoine des défis pour lesquels, il compte capitaliser sa longue expérience professionnelle. Car de 2009 à Février 2014, il a assuré la fonction de Conservateur/Directeur du Musée des Civilisations.  Enseignant associé depuis six ans à la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion Appliquée de l’Université de Douala au Cameroun, filière (CEMET) Création et Management des Entreprises Touristiques et hôtelières. Conservateur de patrimoine et Médiateur Culturel (Ecole du Patrimoine Africain et Université de Provence Aix Marseille I), A. Flaubert TABOUE Nouaye est par ailleurs titulaire d’une maîtrise en droit privé carrière judiciaire de l’Université de Dschang au Cameroun où il a poursuit par la suite d’autres études en histoire, sanctionnées par un Master 2 recherche en histoire des civilisations et religions. Rappelons qu’après sa formation de juriste à la faculté des sciences juridiques et politiques de l’Université de Dschang, il oriente dès 2001 sa carrière dans le monde du patrimoine culturel en intégrant le projet « Formation des Cadres Pour la Gestion, la Tutelle, la Conservation et la Valorisation du Patrimoine Artistique et Culturel pour le Développement. Projet piloté entre 2001/ 2004 par l’ONG Italienne COE, basé à Bazio/Milan en Italie et à Mbalmayo au Cameroun. Formation inédite au Cameroun, pilotée et encadrée par Bianca Triaca, architecte spécialisée en muséologie et muséographie à la Faculté d’architecture du Politecnico de Milan, expert de projets de coopération internationale en Afrique et le défunt Pr Jean-Paul Notué, Professeur d’Histoire de l’art, d’anthropologie et de Muséologie à l’Université de Yaoundé I, premier directeur de l’IBA de Foumban.   A l’issu de cette formation théorique et pratique avec à la clé la participation au montage de quatre musées dans les grassfields/Cameroun, il lui est confié la direction du musée de Bandjoun (2003- février 2007). « A la chefferie Bandjoun, il conduit sur le plan artistique et culturel, les travaux de reconstruction de la grande case « NEMO » du peuple Bandjoun détruit par un incendie criminel dans la nuit du 19 au 20 Janvier 2005; Tout en accompagnant le palais dans la recherche des financements pour la reconstitution du patrimoine sinistré. Cas du projet soumis au fonds MSD/FSP piloté par l’Ecole du Patrimoine Africain, qui a pu financer le renouvellement de l’exposition permanente du Musée de Bandjoun. En février 2007, il est recruté comme chargé de développement culture du programme.

DZUIDJE NGAMGA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 − 4 =